Soyez prudent suite à la propagation du coronavirus. En savoir plus

Accéder au contenu principal
MICE Tourisme et médias
Tsurugaoka Hachimangu

Tsurugaoka Hachimangu

Kamakura

Le sanctuaire Hachiman-gu de Tsuruoka est l'un des principaux sanctuaires Hachiman-gu du Japon, avec Usa et Ishimizu. En 1063 (6ème année de l'ère Kōhei), Minamoto no Yoriyoshi revient après avoir soumis la région d'Oshu et entre à Kamakura, où il transfère secrètement le sanctuaire Ishimizu Hachimangu dans une autre partie du canton de Yui, à Tsuruoka, près de la côte, et le nomme sanctuaire Tsuruoka Wakamiya. Plus tard, en 1180, Minamoto no Yoritomo a déplacé le sanctuaire à Kitayama dans le canton de Kobayashi (le site actuel) lorsqu'il est entré à Kamakura. En 1191 (2ème année de l'ère Kenkyuu, les pavillons du sanctuaire ont été construits derrière celui-ci, sur le flanc de la montagne Daijinyama, ainsi que les spectaculaires sanctuaires supérieurs et mineurs que nous pouvons retrouver aujourd'hui. Depuis lors, il fut à la tête de l'ordre religieux du shogunat de Kamakura et par la suité vénéré comme divinité du clan Minamoto et divinité tutélaire des clans de guerriers. Le sanctuaire principal actuel a été reconstruit en 1828 par Ienari Tokugawa, le 11e shogun du shogunat d'Edo, et, avec le sanctuaire du régent Wakamiya, il est désigné comme un bien culturel d'importance nationale. Dieux du culte : Empereur Ojin, Hime et Impératrice Jingu.

Astuces de Voyage

L'imposant sanctuaire shinto fondé en 1063, le Tsurugaoka Hachimangu, est le centre spirituel de l'ancienne capitale du Japon, Kamakura. Il est si important que la ville a été construite autour de celle-ci. Au printemps, les 1,8 km de la gare sont bordés de fleurs de cerisiers roses éclatantes.

Le sanctuaire shinto le plus important de Kamakura, le Tsurugaoka Hachimangu, est dédié à Hachiman. Hachiman est le dieu protecteur des samouraïs et de la famille Minamoto (fondateurs du gouvernement de Kamakura). Fondé par Minamoto Yoriyoshi en 1063, il a été transféré sur son site actuel par Minamoto Yoritomo en 1180, le premier shogun du gouvernement de Kamakura. Le Tsurugaoka Hachimangu peut être atteint par une longue et vaste route partant du front de mer de Kamakura. Le Hachimangu d’aujourd’hui a été reconstruit en 1828 et est célèbre pour son architecture de la période d’Edo. Il a même été désigné comme étant un Bien Culturel Important National. 

La route de 1,8 km vers le sanctuaire est bordée de gigantesques portes «torii» vermillon ce qui rend le sanctuaire facile à trouver. Il se situe au cœur géographique et culturel de Kamakura, qui s’est étendu autour du sanctuaire depuis son déménagement. Directement affecté par la politique de scission entre les temples et sanctuaires Bouddhistes et Shinto de l'ère Meiji, Hachimangu a perdu bon nombre de ses trésors et bâtiments bouddhistes à cause des lois en vigueur. Pourtant, malgré son histoire difficile de pauvreté, le sanctuaire a conservé son histoire bouddhiste et a retrouvé la splendeur de ce qui a attiré des invités du monde entier lors de ses principaux festivals urbains.

Dans le sanctuaire lui-même, vous pouvez apercevoir les étangs de Genpei, nommés ainsi en référence aux clans Minamoto et Taira, ennemis acharnés. Des lotus blancs sont présents dans l’un des étangs et des lotus rouges dans l’autre, ainsi que quatre îles pour représenter le souhait de triomphe du Taira car le nombre quatre symbolise la mort. Il est l'un des sanctuaires les plus populaires du pays pour l’«hatsumode» et plus de deux millions de visiteurs se rendent au sanctuaire lors des trois premiers jours de la nouvelle année pour souhaiter bonne fortune et santé.

Wakamiya, un sous-sanctuaire, a été populaire auprès des écrivains et des artistes tout au long de l’histoire du Japon. L’histoire raconte que Yoshitsune, le frère de Yoritomo et rival, avait une maîtresse: Shizuka, une danseuse célèbre et belle. Mais lorsque Yoshitsune s’est réfugié dans le nord du Japon, Shizuka a été interrogée sur l’endroit où se cachait son amant. Elle a été contrainte de danser devant le shogun et son épouse comme une punition pour lui faire honte. L'histoire est un thème de prédilection pour de nombreux conteurs.

Le «Yabusame», tir à l'arc à cheval, et le «kyudo», tir à l'arc japonais traditionnel, sont tous deux pratiqués dans le sanctuaire. Vous serez d’ailleurs surpris de voir tout ce qu’il y a dans l’emprise du sanctuaire : un immense jardin de pivoines, des immeubles de bureaux, un dojo, un jardin d'enfants et trois cafés. Vous pouvez également visiter le Musée des Trésors Nationaux de Kamakura et le Musée d'Art Moderne de la préfecture, situés également dans les locaux du sanctuaire. Le Musée des Trésors Nationaux de Kamakura contient des trésors provenant de divers temples de Kamakura, ainsi que des objets originaires de Chine. Le Musée d’Art Moderne, conçu par Junzo Sakakura, surplombe l’étang de Heike et abrite une collection de plus de 13 000 pièces, tant occidentales que japonaises. Des événements se déroulent tout au long de la journée, alors assurez-vous de visiter Tsurugaoka Hachimangu à différentes heures pour découvrir les différents charmes que ce sanctuaire shinto a à offrir.

Tsurugaoka Hachimangu por la mañana

Le meilleur moment pour visiter un sanctuaire est le matin. Commencez donc votre journée par une visite tout en faisant le plein d'air frais du matin.

Information essentielle

Heures d'ouverture

5:00~20:00

Afin de lutter contre la propagation du coronavirus (COVID-19), divers établissements sont susceptibles de modifier leurs jours ou heures d'ouverture.
Durée suggérée

1h

Coûts

Frais d'entrée dans la salle du trésor : Adultes 200 yens, enfants (école primaire) 100 yens.

Accès

Gare Kamakura, Ligne JR Yokosuka, Ligne Enoshima Electric Railway

Langue
  • English
  • 简体中文
  • 繁體中文

Explorez les environs

Vous pourriez aussi aimer

Imamiya

Imamiya

Yokosuka, Miura
Sanctuaire de Yui Wakamiya

Sanctuaire de Yui Wakamiya

Yokosuka, Miura
Sanctuaire de Shirahata (dans l'enceinte du sanctuaire de Tsurugaoka Hachiman)

Sanctuaire de Shirahata (dans l'enceinte du sanctuaire de Tsurugaoka Hachiman)

Yokosuka, Miura
Le grand Ginkgo

Le grand Ginkgo

Yokosuka, Miura